Ma distribution Linux favorite de 2022 est…

difficile à déterminer !

Blague mise à part, je n’ai pas vraiment de distribution préférée, ou plutôt, j’ai plusieurs distributions Linux que j’affectionne tout particulièrement en ce moment.
Elles sont toutes issues du monde Debian, puisque j’utilise des paquets disponibles officiellement uniquement au format .deb. Je suis aussi beaucoup plus à l’aise avec apt même s’il me semble un peu moins puissant que yum ou dnf (monde Fedora/Red Hat).
Je vous en parle dans cet article.

Ma distribution historique

Par « distribution historique », j’entends celle que j’ai appris à utiliser en premier (et pas celle découverte en premier, puisque celle que j’ai découverte en première n’est pas celle-ci).
C’est aussi celle sur laquelle j’ai probablement passé le plus de temps.
Cette distribution a évoluée de manière importante depuis que je l’ai découverte aux alentours de 2008.
C’est la distribution que j’utilise toujours à l’heure actuelle sur mes différents VPS hébergés sur mon infra personnelles, afin de faire tourner mes différents services (dans sa variante spécifiquement destinée aux serveurs).
Vous l’aurez surement deviné si vous me suivez depuis plusieurs années, il s’agit évidemment d’Ubuntu.
La version 22.04 LTS sortie en avril de cette année est intéressante, mais je passe de plus en plus de temps sur deux autres distributions.

La meilleure pour débuter (selon mon avis)

Elle est basée sur Ubuntu, mais n’est pas une variante d’Ubuntu (une autre saveur, sous un autre environnement de bureau).
Il s’agit de Linux Mint 21 (basée sur Ubuntu 22.04), que je trouve particulièrement adaptée aux débutants, spécifiquement ceux venant de Windows (les Mac Users préfèreront probablement Ubuntu 22.04 grâce à l’environnement de bureau GNOME ressemblant graphiquement parlant à macOS sur plusieurs points).
Cette distribution est plutôt stable, et tout à fait utilisable pour un usage quotidien d’un utilisateur lambda.
Le nombre de paquets disponibles est de fait important et elle ne souffre pas de gros bugs majeurs.

Celle que j’apprécie de plus en plus

Ce n’est pas une distribution à proprement parlé, mais plus une saveur d’Ubuntu utilisant un autre environnement de bureau.
Cette distribution n’est autre que Kubuntu.
Si j’aimais beaucoup le style graphique de Kubuntu quand il utilisait l’environnement KDE Plasma 4, c’était un peu moins le cas depuis KDE Plasma 5.
Depuis les dernière versions de Plasma 5, l’environnement de bureau me convient plus et c’est uen distribution que je trouve intéressante, se rapprochant un peu de la disposition et de l’agencement graphique d’un Windows 10/11.
Je constate quand même une bizarrerie avec les transferts réseau via le protocole webdav.
En effet, sur Ubuntu ou Linux Mint (et bien d’autres distributions), je sature ma bande passante réseau via webdav sur des transferts de fichiers d’un poids conséquent.
Avec Kubuntu, bizarrement, je n’arrive pas à dépasser une grosse cinquantaine de mégaoctets par seconde, toujours en webdav.
J’imagine que c’est Dolphin, le gestionnaire de fichiers de KDE, qui a un soucis, mais je ne comprends pas pourquoi.
Egalement, il y a un problème dans la dernière version de Kubuntu (22.04 et 22.04.1 comprise) dans l’application KRDC, qu’il est possible de corriger assez facilement.
J’en parlais il y a quelques jours sur le site dans cet article dédié.

Conclusion

Kubuntu me plait de plus en plus mais les deux petits soucis mentionnés dans cet article font que je n’utilise pas encore cette variante d’Ubuntu de manière continue.
Linux Mint est séduisante et fonctionnelle mais son environnement de bureau ressemblant comme Kubuntu à Windows dans sa disposition ne me plait pas autant qu’Ubuntu, qui embarque GNOME, ressemblant d’avantage à macOS grâce à son Dock, entre autre.

Ubuntu est donc la distribution que je continue d’utiliser quotidiennement sur mes serveurs (et un peu sur mes machines de bureau également), puisque je suis familier du monde Debian.
Je pourrai utiliser Debian, mais les paquets moins à jour de cette distribution font que cette dernière me convient moins.

Je ne m’enferme cependant pas dans Ubuntu et ses variantes ou dérivées, et j’aime quand même découvrir de nouvelles distributions, y compris des distributions du monde Red Hat ou Arch, par exemple.

Related Posts

Paul

Passionné d'informatique et des nouvelles technologies, je partage avec plaisir mes connaissances sur ce site. Expert Apple, passionné de Linux, de l'infrastructure et de l'hébergement, gestionnaire de serveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.