Répartition de la charge sur plusieurs cartes réseau d’un NAS Synology afin de gagner en performance

Dans ce tutoriel, je vais vous expliquer comment répartir sur 4 cartes réseau d’un NAS Synology, tout le trafic réseau afin d’obtenir un Adaptive Load Balancing (ci-dessous nommé ALB) pour gagner en performances, après mon « teasing » de ce midi.

Le but n’est pas de gagner en débit avec une seule machine, sauf si celle-ci utilise une carte réseau permettant des débits supérieurs à 1Gb/s, mais plus de pouvoir copier avec plusieurs machines à 1Gb/s en même temps sur le NAS.
En effet, si on utilise qu’une seule carte réseau, avec tout le réseau en gigabit, les débits maximum que le NAS pourra encaisser sera de 1Gb/s (~115Mo/s dans les faits).
Si on agrège plusieurs cartes, 4 dans cet exemple, puisque mon NAS a 4 cartes réseau, on va pouvoir copier à 4Gb/s sur le NAS, ce qui correspond à 4 ordinateurs copiant en même temps à 1Gb/s, soit le maximum autorisé par la majorité des cartes réseau actuelles du commerce.

Pré-requis

Il est important de bien comprendre que le reste du réseau devra pouvoir encaisser 4Gb/s afin de pouvoir accueillir 4 flux à 1Gb/s au maximum et en simultané. Par exemple, votre switch devra être en lien direct avec le NAS.
Je m’explique : Si votre NAS est connecté sur un switch gigabit lui-même connecté sûr un autre switch gigabit, ce qui schématiquement donnerait ce qui est représenté sur le schéma 1, il y aura un goulot d’étranglement avec les appareils connectés sur le switch 1.En effet, les switchs 1 et 2 n’étant connectés que par une connexion gigabit, si plusieurs appareils connectés au switch 1 essayent d’atteindre en même temps le NAS, ils devront se partager une connexion gigabit dû au goulot d’étranglement sus-cité.
Vous devez donc vous assurer d’utiliser soit un seul gros switch (comprendre par là avec beaucoup de ports Ethernet, suivant le nombre de machines à connecter), soit plusieurs switchs mais avec une bande passante au moins égale à 4Gb/s, dans notre cas, afin d’éviter les goulots d’étranglement et donc que le ALB perde de son intérêt.
Voilà donc, à quoi votre réseau devrait ressembler avec un nombre minimal d’appareils :
Au niveau du matériel nécessaire et pour résumer vous devez avoir :

  • 1 NAS Synology avec plusieurs ports Ethernet prenant en charge l’agrégation de liens (4 dans mon cas)
  • Un switch pas nécessairement administrable* gigabit avec suffisamment de ports Ethernet (1 port par machine + 1 port pour le routeur + 1 port par carte réseau utilisée sur le NAS
  • Suffisamment de câbles cat 6 de préférence (ou cat 5e)
  • 2 ordinateurs ou plus pour tester l’ALB, en réseau connecté sur le switch en gigabit eux aussi

* Pour l’ALB, le switch ne doit pas nécessairement être administrable, et si le switch l’est, il faut impérativement désactiver l’agrégation de liens sur le switch avant de mettre en place l’ALB sur le NAS, dans le cas contraire, vous vous exposez à des erreurs.
Maintenant que cette introduction assez longue, mais nécessaire, est faite, passons aux choses sérieuses.

Mise en place de l’Adaptive Load Balancing sur le NAS

Afin de réaliser ce tutoriel, je pars du principe que votre NAS est à jour à la dernière version en date de DSM.
Commencez par connecter tout ce petit monde sur le switch.
Votre réseau devrait donc être constitué de la manière suivante :
Ensuite, une fois que tout est connecté, et que vous êtes sur qu’aucun goulot d’étranglement n’est présent sur votre réseau, rendez-vous sur un de vos ordinateurs et connectez-vous sur votre NAS via DSM (DiskStation Manager).
Rendez-vous dans le Panneau de configuration, rubrique Réseau, puis Interface réseau.
Vérifiez que toutes les cartes réseau de votre NAS soit connectées puis cliquez sur le bouton Créer en haut de la fenêtre.
Choisissez Créer bond. Dans la fenêtre qui se sera ouverte, choisissez Adaptive Load Balancing, cliquez sur suivant et sélectionnez toutes les cartes réseau à utiliser puis validez.
Après quelques longues secondes (ça peut même prendre 1 ou 2 minutes), le bond sera créé et vous n’aurez plus qu’une seule interface active, nommée Bond 1 et qui représente en fait votre agrégation.

Test du débit

Lancez deux transferts (ou plus) simultanément sur votre NAS (ou depuis votre NAS) afin de tester le débit puis, sur DSM, regardez le débit auquel le NAS envoi ou reçoit (suivant le sens du transfert que vous avez choisi). Si tout est correctement installé et configuré, vous devriez avoir une nette augmentation, puisque la bande passante est partagée sur les 4 cartes Ethernet et non plus limitée à une seule.
Il est probable que pour que les partages du NAS soient correctement reconnus que vous deviez redémarrer ce dernier après la création du bond.
Voilà, n’hésitez pas à poser des questions si vous en avez, les commentaires sont là pour ça.

Passionné d'informatique et des nouvelles technologies, je partage avec plaisir mes connaissances sur ce site. Expert Apple, passionné de Linux, de l'infrastructure et de l'hébergement, gestionnaire de serveurs.

Related Posts

Lancer automatiquement un script shell au démarrage de Debian ou d’Ubuntu

Dans cet article nous verrons comment lancer vos propres scripts shell (fichier avec l’extension .sh) au démarrage de votre Debian ou de votre Ubuntu.

Modifier le fuseau horaire d’Ubuntu en lignes de commandes

J’écris un article rapide, ce soir, afin de vous expliquer comment modifier le fuseau horaire de votre Ubuntu en lignes de commandes. Ce petit tutoriel est donc…

Comment streamer ou enregistrer une vidéo YouTube avec VLC

Aujourd’hui je vais vous montrer comment on peut streamer ou enregistrer une vidéo de YouTube directement avec VLC sans utiliser de sites web ou d’outils tiers.

Ubuntu Server 18.04/20.04 : Configurer MySQL pour une utilisation avec phpMyAdmin ou un client MySQL distant

Geek on Web et certains de mes autres services utilisent une base de données MySQL. Le comportement de MySQL a changé sur Ubuntu 18.04 et supérieur et…

macOS : Scinder un gros fichiers en plusieurs parties

J’ai eu besoin de scinder un fichier en plusieurs, afin d’obtenir différentes parties moins volumineuses.Sachez qu’il y a un outil utilisable en lignes de commande intégré à…

macOS : Graver une image ISO avec le Terminal

Ce matin je vous propose un article très court pour vous expliquer comment graver une image disque (son contenu) sur un CD/DVD en utilisant le Terminal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.