Automatiser la création et la configuration de machines virtuelles KVM avec Proxmox ?

J’utilise un cluster de serveurs Proxmox hébergé chez moi depuis quelques temps. C’est par exemple sur ce cluster qu’est situé le VPS hébergeant ce site, ainsi que le VPS hébergeant mon serveur de jeu Rust, nommé « The Death Island » (que vous trouverez dans la liste des serveurs communautaires dans le jeu).

Je crée aussi beaucoup de machines virtuelles qui servent de test provisoire et qui ne sont pas forcément conservées dans le temps.
De plus, depuis quelques temps, et avec les serveurs que je possède, il me trotte l’idée dans la tête de proposer des VPS à des personnes tierces, surement des connaissances dans un premier temps.

Pour ces raisons, il faudrait que je puisse automatiser la création des machines virtuelles selon des modèles de configurations que j’aurai défini à l’avance.
Par exemple, sur tel noeud du cluster, dire à Proxmox de créer une machine virtuelle Linux avec 2 vCPU, 2Go de RAM et 40Go de stockage, de la lancer, et d’y installer un Ubuntu Server 20.04 de manière automatique, sans aucune intervention de ma part donc.
Un autre modèle pourrait être de créer une machine virtuelle avec 2 vCPU, 4Go de RAM, 60Go de stockage mais sous Windows 10 cette fois.

L’idéal serait aussi que ce système soit capable d’envoyer un mail avec les détails de connexion (IP/port, login, mot de passe) une fois la machine installée. Ce qui permettrait d’informer les « clients » de la mise à disposition de leur machine.

Je sais que des outils web existent pour automatiser ça, par exemple, le très connu WHMCS utilisé par pas mal d’hébergeurs dans le monde.
Seulement, le produit est payant et la première licence coûte environ 16$/mois.

Peut-être que si un jour je suis entrepreneur (c’est mon but) je pourrai les payer, mais en attendant, pour un particulier, je trouve que ce serait déraisonnable, même en utilisant pas mal Proxmox.

Je cherche donc soit un équivalent web qui permette de faire ça, à installer sur un serveur donc, soit des applications natives pour les principaux systèmes, macOS, Windows et Linux que l’on configurerai avec les infos du cluster et de chaque noeuds, afin que le « client Proxmox » puisse s’y connecter, et avec les modèles de configuration directement disponible à la selection dans le client.

Si vous avez des idées là-dessus, n’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous de cet article.

A bientôt. 😉

Related Posts

Paul

Passionné d'informatique et des nouvelles technologies, je partage avec plaisir mes connaissances sur ce site. Expert Apple, passionné de Linux, de l'infrastructure et de l'hébergement, gestionnaire de serveurs.

This Post Has 7 Comments

  1. Des nouvelles de se projet ? Je suis actuellement dans le même questionnement pour la création d’un automatisme avec proxmox.

    1. J’ai trouvé notamment deux outils qui permettent en principe de faire ce genre de chose mais que je n’ai pas encore appris à utiliser. Il s’agit d’Ansible et de Terraform.
      Si vous trouvez quelques chose d’autre n’hésitez pas à revenir ici pour donner votre retour.
      Merci.

  2. Hello, petite question, comment te protèges-tu de ceux qui utiliseraient ta connexion internent pour faire des choses illégales ?
    Je souhaiterais également mettre en place de petits VPS pour des connaissances, mais aussi d’autres personnes que je ne connais pas forcément.

    Merci 🙂

    1. Bonjour,
      Disons que pour le moment je ne propose pas mes serveurs à d’autres personnes.
      Je suis le seul utilisateur des serveurs.
      J’héberge des services qui eux peuvent être public, comme Geek on Web, Geek on Mastodon (mastodon.geekonweb.fr) ou Geek on Chat (chat.geekonweb.fr) par exemple, d’autres qui sont réservés pour mon usage personnel, et enfin, sur d’autres services je suis le seul à pouvoir poster du contenu, mais ce contenu est ensuite public ou privé suivant ce que je choisis (img.geekonweb.fr).
      Proposer des hébergements j’aimerai bien le faire, mais je ne l’ai jamais fais justement à cause de cet aspect sécurité, malveillance ou utilisation illégale qui pourrait être faite du service.
      A voir par la suite si je trouve comment me protéger juridiquement. 🙂

      1. Merci pour tes réponses. Effectivement je ne sais pas trop comment faire, peut-être en faisant signer un contrat, mais je suppose que l’opérateur doit alors être au courant. Ou souscrire à une offre pro chez l’opérateur. Je ne sais pas comme Leard (https://twitter.com/Leard44) fait ^^.

        1. Non je ne pense pas que l’opérateur doit être au courant, tu fais ce que tu veux avec ta connexion, c’est plutôt juridiquement je pense qu’il faut faire quelque chose.
          Ça vaudrait le coup de poser la question à Leard (je le suis aussi sur Twitter). 🙂
          Après y’a tout l’aspect technique à mettre en place.
          Si tu es partant on peut imaginer monter un truc ensemble, éventuellement ?
          J’ai déjà une entreprise, donc ça peut peut-être rentrer dans ce cadre. 😉
          Ça te dirait de discuter en privé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.