Monter un partage CIFS sur Ubuntu Server (sans GUI) depuis un NAS

J’ai eu besoin, sur un VPS hébergeant mon serveur Plex, de monter un partage CIFS de mon NAS qui contient les vidéos que je souhaite voir apparaitre dans Plex.
En effet, Plex ne sait par aller directement chercher sur un partage réseau.
J’ai donc monté le partage dans un point de montage sur le VPS pour que Plex puisse récupérer les vidéos à l’intérieur.

Je vais donc ici vous expliquer dans un premier temps comment monter manuellement un point de montage CIFS (partage Windows), puis ensuite, comment automatiser le montage du partage à chaque démarrage de votre machine Ubuntu.
Ici, nous allons tout faire en ligne de commande, et ce tutoriel est de fait applicable sur un serveur dépourvu d’environnement de bureau.

Pré-requis

La première chose à faire est d’installer les outils cifs.
Pour ce faire, on utilise simplement apt :

sudo apt install cifs-utils

Ensuite, il faut créer le dossier qui nous servira de point de montage.
Je vais pour ma part créer un dossier dans mon home, à vous de choisir le nom et l’emplacement du dossier qui vous convient le mieux.

mkdir ~/POINT/DE/MONTAGE

Montage manuel

Maintenant qu’on a installé et créer ce dont on a besoin, on va pouvoir monter notre partage distant.
Pour effectuer cette action, vous devez bien entendu être autorisé (= avoir les droits) d’accéder au partage en question.

Pour monter le dossier, on utilise la commande suivante, adaptez « NOMUTILISATEUR » à votre nom d’utilisateur et « MOTDEPASSE » à votre mot de passe. De même, changez l’adresse IP par celle du serveur concerné, et les chemins distants et locaux à votre situation.

sudo mount -t cifs -o username=NOMUTILISATEUR,password=MOTDEPASSE //192.168.0.100/DOSSIER/DISTANT /POINT/DE/MONTAGE

Si le partage est accessible sans mot de passe et que vous souhaitez y accéder de cette façon, il suffit de supprimer toute la partie qui concerne le login de la commande, ce qui donne :

sudo mount -t cifs //192.168.0.100/DOSSIER/DISTANT /POINT/DE/MONTAGE 

Montage automatique au boot

Si vous ne voulez pas avoir à taper cette commande à chaque reboot, ou qu’un service démarrant au démarrage de votre machine a besoin du point de montage, vous devrez automatiser le montage.
Rien de très compliqué, pour celà, on va se rendre dans le fichier /etc/fstab, ici en utilisant nano, mais vous pouvez utiliser vi si vous préférez, par exemple :

sudo nano /etc/fstab

Ne touchez pas aux lignes existantes, contentez-vous de vous placer à la fin du fichier et d’ajouter ce qui suit au fichier.
Vous allez voir que la commande ressemble un peu à celle utilisé précédemment pour le montage manuel :

//192.168.0.100/DOSSIER/DISTANT /POINT/DE/MONTAGE cifs username=NOMUTILISATEUR,password=MOTDEPASSE

Comme précédemment, renseignez les bonnes informations de connexion dans la commande.
On sauvegarde et on ferme le fichier, puis, on peut redémarrer la machine en guise de test et voir si le dossier distant est accessible en se rendant dans le dossier servant de point de montage.

Si vous ne souhaitez pas redémarrer, vous pouvez monter le dossier en utilisant la commande sudo mount -a.

Voilà ! 🙂

Edit du 4/08/2022 : Ajout d’une petite précision qui arrive pile 10 mois plus tard. 😉
Pour plus de sécurité, j’ai changé la version de SMB minimale prise en charge de la version 2.1 à la version 3.0 sur mon NAS.
De fait, les partages ne fonctionnent plus avec cifs-utils sur mes VPS Linux, pour les faire fonctionner de nouveau, il faut ajouter un paramètre dans le montage, dans le fichier /etc/fstab.

Entre « cifs » et le username, indiquez vers=3.0, comme ceci, pour reprendre mon exemple précédent :

//192.168.0.100/DOSSIER/DISTANT /POINT/DE/MONTAGE cifs vers=3.0,username=NOMUTILISATEUR,password=MOTDEPASSE

Voilà pour la précision.

Related Posts

Paul

Passionné d'informatique et des nouvelles technologies, je partage avec plaisir mes connaissances sur ce site. Expert Apple, passionné de Linux, de l'infrastructure et de l'hébergement, gestionnaire de serveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *