Mise en garde sur l’utilisation de SSD dans des NAS

Je vous disais la semaine dernière que j’avais installé un SSD dans mon NAS Synology dans le but d’accélérer les temps d’accès du serveur web (lire : Retour de (petite) expérience de l’ajout d’un SSD sur mon NAS Synology), SSD que j’ai maintenant retiré du NAS.

Et bien figurez-vous qu’en plus d’être totalement inutile puisque les débits sont soit bridés par le réseau, soit bridé par un composant du NAS, soit par une machine cliente qui accède au NAS via le réseau, il semblerait qu’en plus ce soit nocif pour le SSD.
Pourquoi ? Simplement parce qu’un NAS fait beaucoup de lectures/écritures, et que la durée de vie des SSD est limitée en nombre de lectures/écritures.
Du coup, un des effets recherchés quand on utilise un SSD, à savoir, la plus grande fiabilité, est annulé et c’est même l’effet inverse qui peut se produire.
En clair, n’utilisez pas de SSD dans vos NAS, à moins de vouloir les user prématurément. Mon test de la semaine dernière prouve que ça ne sert pas à grand chose et que c’est clairement dispensable.

Related Posts

Paul

Passionné d'informatique et des nouvelles technologies, je partage avec plaisir mes connaissances sur ce site. Expert Apple, passionné de Linux, de l'infrastructure et de l'hébergement, gestionnaire de serveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.