Réinitialiser le mot de passe oublié de votre Raspberry Pi

Si vous avez oublié le mot de passe de votre Raspberry Pi, sachez qu’il est possible de le récupérer.
La manipulation n’est pas très compliqué, mais nécessite quelques prérequis.

Les prérequis

Afin de pouvoir réinitialiser votre mot de passe, vous aurez besoin de :

  • Un accès physique à la Raspberry Pi
  • Votre ordinateur avec un lecteur de carte micro SD (ou lecteur SD + adaptateur)
  • Un écran pour connecter la Raspberry Pi dessus
  • Un clavier filaire pour la Raspberry Pi
  • Un câble HDMI (pour connecter l’écran)

Edition du fichier cmdline.txt de votre Raspberry Pi

La première chose à faire est d’éteindre votre Raspberry Pi, de récupérer sa carte micro SD et de la connecter à votre ordinateur avec un lecteur de carte mémoire.

Ensuite, ouvrez la partition boot de votre Raspberry Pi qui sera accessible sur votre ordinateur.
Dans cette partition, vous trouverez un fichier cmdline.txt.
Ouvrez ce fichier avec un éditeur de texte brut comme le bloc-note sous Windows, TextEdit sur Mac ou gedit sur Linux, puis, ajoutez, à la fin de la ligne, un espace (afin de séparer les options) suivi de ceci :

init=/bin/sh

Ne pas utiliser Word, Pages, ou LibreOffice, par exemple, pour éditer ce fichier.

Cette option, dans le fichier cmdline.txt, aura pour effet de démarrer la Raspberry Pi sur le script /bin/sh, donnant accès à un shell permettant de taper des commandes.

Vous pouvez sauvegarder le fichier puis quitter votre éditeur de texte brut.

Changement du mot de passe

Maintenant que le fichier est modifié et enregistré, vous pouvez déconnecter la carte mémoire de votre ordinateur.
Remettez la carte mémoire dans le Raspberry Pi et connectez-la à un écran, ainsi qu’à un clavier.

Il est maintenant temps de démarrer votre Raspberry Pi.
Le démarrage durera quelques dizaines de secondes, 30 à 40 maximum normalement.
Des lignes de texte vont défiler jusqu’à se figer.
Quand ce sera le cas, votre Pi sera démarrée et vous pourrez taper des lignes de commandes.

On va donc maintenant monter la partition racine du système, tapez cette commande pour ce faire, mais attention, le clavier sera en QWERTY, il faut donc vous adapater si vous utilisez un clavier AZERTY :

mount -o remount, rw /

Vous pouvez maintenant changer le mot de passe de votre Raspberry Pi en utilisant la commande habituelle :

passwd pi

Le clavier étant en QWERTY, je vous conseille de mettre un mot de passe très basique, composé d’une lettre simple, au hasard « u », qui est mappé de la même façon sur les claviers QWERTY et AZERTY.

Note : Si vous utilisiez un autre utilisateur que pi, en ayant créé votre propre utilisateur par exemple, il faudra changer pi dans la commande ci-dessus par votre nom d’utilisateur.

Une fois votre mot de passe changé, exécutez la commande suivante :

sync

Vous pouvez maintenant éteindre votre Raspberry Pi.

Restauration du fichier cmdline.txt d’origine

Actuellement, votre Pi démarre sur le script /bin/sh, c’est quelque peu gênant pour utiliser la machine normalement.
Il va donc falloir remettre le fichier cmdline.txt comme il était à l’origine.

Pour cela, manipulation inverse. On retire la carte mémoire de la Pi, ensuite on la place dans le lecteur de carte mémoire qu’on connecte à son ordinateur.
On retourne sur la partition boot et on ouvre cmdline.txt avec un éditeur de texte brut (pas de Word, Pages, LibreOffice ou autre donc).
Il vous suffit de retirer la fin de la ligne qu’on a ajouté tout à l’heure, c’est à dire init=/bin/sh.

Vérification

Pour finir, éjectez votre carte mémoire de l’ordinateur, remettez-la dans votre Raspberry Pi, puis allumez cette dernière.
Vous pouvez essayer de vous y connecter, soit en direct, soit via SSH s’il était activé.

N’oubliez pas de changer de nouveau votre mot de passe une fois votre clavier AZERTY reconnu comme tel si vous aviez mis un mot de passe bidon.

Voilà pour ce tutoriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.