Après les bugs et failles de sécurité, Phil Schiller qualifie la semaine comme étant mauvaise

Après les bugs de macOS et d’iOS avec la faille root pour le premier et les plantages d’iPhone en plus des bugs du clavier QuickType pour le seconds, Phil Schiller qualifie cette semaine de bugs pour Apple de « mauvaise semaine ».

En effet, dans une interview donnée au quotidien anglais The Telegraph, le vice président au marketing d’Apple, dit n’avoir aucune excuse et assume totalement les problèmes. En revanche, il rejette l’idée que l’entreprise fasse un travail bâclé ou négligé.

Nous avons simplement eu une mauvaise semaine. Plusieurs choses sont arrivées, voilà tout. L’équipe mène un audit des systèmes et regarde soigneusement les processus et elle fait un peu de « soul searching ». Elle fait tout ce qu’elle peut pour empêcher que cela ne se reproduise.

Phil Schiller dit aussi que selon lui, rien n’a changé dans l’entreprise, depuis qu’il l’a rejoint en 1987.
Il assure également que malgré la taille – importante – de l’entreprise, que celle-ci ressemble à une petite compagnie, et qu’Apple est toujours comme l’entreprise qu’il a rejoint à la fin des années 1980.

Je ne pense pas que c’est une exagération de dire qu’Apple est une très grande entreprise qui ressemble à une petite compagnie, ça ressemble à la société que j’ai rejoint en 1987.

Alors que beaucoup de choses ont évolué, les choses les plus importantes n’ont pas changé.

You May Also Like

About the Author: LolYangccool

Passionné d'informatique, des nouvelles technologies et autodidacte, j'ai plaisir à partager ma passion grâce à ce site en publiant des tutoriels, astuces et d'autres articles en rapport avec elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.