Geek on Web
Un site auto-hébergé

macOS et Windows pourraient-ils être plus réactifs ?

0

Je voulais vous faire part d’une réflexion que je me suis faite avec un ami — sur Mac également — concernant macOS mais qui peut également s’appliquer aux derniers Windows : macOS et Windows pourraient-ils être plus réactifs, notamment sur les lancements système (ouvertures d’applications) ?

Je me suis fais le constat suivant :
En 2009 j’avais acheté mon premier Mac : un MacBook Pro de la même année (Core 2 Duo, 4Go de RAM, disque dur 5400Tr/min, Nvidia 9400M)  qui tournait sous Mac OS X Snow Leopard.
Le système était réactif et les applications se lançaient rapidement.

Et c’est là qu’est le soucis avec les machines actuelles. On a maintenant des Mac avec des SSD possédant des débits de fou dépassant les 3Go/s, avec des temps d’accès super courts, et les derniers macOS se contentent, d’après nos constatations à moi et mon ami, de faire à peu prêt jeu égal en terme de réactivité, c’est à dire que les applications se contentent de se lancer à peu prêt à la même vitesse que le Snow Leopard installé sur mon ancien Mac de 2009 (que je n’ai plus depuis longtemps).

Alors, je veux bien que les logiciels soient plus lourds parce que plus de fonctions.
Mais sérieusement, une application comme Notes, ou TextEdit a t’elle vraiment besoin de faire attendre son utilisateur pendant 2 à 3 secondes pour se lancer avec les machines de maintenant ? Je pense que la perte de réactivité est démesurée par rapport au gain engendré en terme de fonctions supplémentaires.
Je pense en fait que soit les développeurs ont parfois un peu la flemme d’optimiser le code par manque de temps ou autres, surtout à un rythme d’un OS/an chez Apple. Soit que du vieux code pas optimisé datant de Mathusalem est présent et ralenti le système. Soit… les deux.

En fait, j’ai constaté une nette dégradation des performances à ce niveau en passant de Mavericks à Yosemite, sur la même machine. Et pour appuyer mes propos, un autre exemple serait que sur les forums on dit toujours que maintenant, en 2017, installer un OS sur un disque dur c’est des grosses lenteurs en perspective et qu’il faut l’installer sur un SSD à tout prit… pour avoir un résultat quasiment identique à ce qu’on avait il y a presque 10 ans sur un disque à plateaux tournant à 5400Tr/min.

Il est important de comprendre que je parle de réactivité uniquement, et non pas du reste (vitesse de copie, performances CPU et GPU etc…) qui a effectivement été fortement amélioré pendant toutes ces années. Non, ici je déplore la lourdeur des OS actuels.
Pourquoi des distributions Linux actuelles peuvent elles faire mieux que macOS ou Windows actuellement sur le plan de la réactivité ?

N’hésitez pas à exposer votre avis dans les commentaires. 🙂