Présentation et test de la clé USB Kingston DataTraveler Locker+ G3

0

Je vous propose aujourd’hui une présentation d’une clé USB avec chiffrement matériel.
La Kingston DataTraveler Locker+ G3, c’est son nom, propose en effet un cryptage matériel qui empêche toute intrusion dans votre clé si on ne connait pas le mot de passe.
Cette clé USB est disponible en 8, 16, 32 ou 64Go. C’est ici la version 32Go que j’ai acheté et que j’ai testé.
La première chose qui m’a surpris quand j’ai déballé cette clé, c’est son poids.
En effet, elle est lourde, pour une clé USB. Moi qui étais habitué aux clés USB en plastique – puisque celle-ci est en métal -, je suis agréablement surpris. En effet, elle parait de fait costaud, à première vue.

DTLplus G3 comparaison avec main

Lors de la première connexion, l’utilitaire de configuration de clé s’ouvre. En effet, comme c’est une clé USB cryptée, il y a un utilitaire qui permet d’ouvrir l’accès à la partition de clé contenant les données.
L’utilitaire permet donc lors de la première ouverture de choisir la langue (le français est disponible), de rentrer quelques informations comme un nom/prénom, le nom de votre entreprise si vous avez acheté cette clé dans un but professionnel et un dernier champ ou vous pouvez mettre un texte de votre choix.
Bien que le renseignement de ces données soit facultatif, je vous encourage à les remplir. J’ai par exemple dans mon cas mis mon prénom ainsi que mon nom et rempli le dernier champ, qui s’appelle « détails ».
J’ai ignoré le champ « entreprise » puisque cette clé est une clé personnelle.
Dans le champ détail, on pourra par exemple mettre quelques chose dans le genre suivant : « Si vous trouvez cette clé USB, merci de contacter son propriétaire au 06 XX XX XX XX. »
En effet, ces informations seront accessible sans mot de passe, et ça permettra qu’on vous renvoie votre clé, si la personne qui trouve votre clé que vous avez perdu a un minimum de bon sens…
Une fois ces informations rentrées, il faudra choisir un mot de passe, puis, une fois le mot de passe renseigné, votre clé devient accessible.

Connexion clé DTLplus G3 mot de passe

L’accès à vos données enregistrées sur la clé se passe de la manière suivante :
Vous connectez votre clé à un ordinateur disposant d’un système compatible, c’est à dire à Windows Vista SP2, Windows 7 SP1, Windows 8 ou 8.1, Mac OS X Snow Leopard (10.6) à OS X 10.10 inclu (ce dernier système n’est pas noté comme compatible mais il l’est, j’ai essayé personnellement et ça fonctionne. S’il n’est pas noté comme compatible c’est probablement parce que la clé a du être commercialisé avant la sortie de ce système).
Ensuite, la clé est reconnue dans un premier temps comme un CD, c’est en fait l’utilitaire qui permet de décrypté la clé qui est reconnu à ce moment. Ouvrez la clé et votre mot de passe sera demandé.
Une fois le mot de passe saisi, une partition est montée et vos données son accessible dedans.

DTLplusG3 explorateur Windows

Pour éjecter la clé, il ne faut pas l’éjecter comme vous le feriez avec d’autres clé USB classique.
En effet, la clé USB place temporairement (le temps qu’elle est connectée), un utilitaire dans la « systray » de la barre des tâches, sous Windows (l’endroit où il y a l’heure) ou dans le Dock d’OS X. Cet utilitaire permet de changer le mot de passe de votre clé, par exemple, mais aussi d’éjecter votre clé USB.
Un clic dessus, puis on choisis dans le menu qui s’ouvre « Arrêter DTLocker+ G3″, ce qui a pour effet de fermer l’accès à la clé. Le fonctionnement de l’éjection est identique sur OS X et sur WIndows, la différence étant uniquement l’endroit ou se situe cet utilitaire : Dans la systray de la barre des tâches sous Windows et dans le Dock sous OS X.

Application systray DTLplusG3

Au niveau des débits, j’ai constaté en lecture un débit moyen de 135 à 140Mo/s. Au niveau des débits en écriture, j’ai constaté un débit moyen d’environ 44 à 45Mo/s, dans les deux cas, sur des fichiers de 1 à 4Go.
Au niveau de ma satisfaction, je suis très satisfait de cette clé. Je n’ai qu’un seul regret, c’est de ne pas avoir pris le modèle de 64Go, qui était beaucoup plus cher…
Pour conclure, il est dommage qu’on n’ait pas ici affaire à une clé étanche et qu’il n’y ait pas de support logiciel officiel pour Linux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More