Quel sera le futur rôle des puces ARM embarquées dans les Mac ?

0

En octobre 2016, Apple a lancé sa première gamme d’ordinateur avec une puce ARM.
Les MacBook Pro sont en effet équipés d’une puce T1, basée sur ARM, et qui a comme rôle celui de gérer par exemple la Touch Bar et Touch ID.
Hier, le 14 décembre 2017, donc, Apple a lancé la commercialisation de l’iMac Pro qui avait été présenté en juin dernier.
Ce Mac, tout comme le MacBook Pro, est équipé d’une puce ARM : la T2.
J’écris aujourd’hui un article, en étant un peu inquiet de l’avenir de macOS, notamment à cause de ce type de puces.

En effet, la puce T2 peut vérifier l’intégrité du système au démarrage de l’iMac Pro.
Je soupçonne Apple de vouloir, dans un futur plus ou moins proche, verrouiller totalement macOS comme c’est le cas pour iOS depuis ses débuts. Apple a déjà mis en place des protections telles que SIP (System Integrity Protection) qui certes renforce la sécurité du système, mais qui dû coup donne moins de liberté aux utilisateurs — avancés – vis-à-vis de leur système, notamment en ce qui concerne la personnalisation avancées (installation de thèmes graphiques).
Que va faire Apple avec ses puces ARM « T quelque chose » ?
Apple va t’elle mettre des « protections » supplémentaires au niveau matériel afin de rendre plus difficile encore l’accès à certaines fonctions ?
Ou verrouiller le système pour qu’il ne fonctionne pas avec des composants tiers mais avec seulement quelques composants choisis ou fabriqués par Apple ?
Il semblerait qu’Apple ait un Mac avec processeur ARM en préparation. Les puces « T quelque chose » seront t’elles encore présentes une fois ces Mac ARM disponibles ?
Autant de questions sans réponses, alors même que les premiers PC ARM ont étés annoncés par HP et Asus.
Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More