Apple proposera t’elle un iPad Pro M3 Pro en 2024 ?

Non, je ne manque pas de puissance dans mon iPad Pro.
La puce M2 est déjà très performante et l’iPad est parfaitement réactif et performant, même lors d’encodages vidéo.
Evidemment, avoir plus serait un point positif, mais il ne faut pas que ça se fasse au détriment de la température de la machine, ou de son silence, si Apple est contrainte d’intégrer un refroidissement actif, comme un ventilateur, dans l’iPad.

Les iPad sont dépourvus de ventilateur, et je constate une chauffe légèrement accrue sur l’iPad Pro M2 par rapport au M1.
La puce M2 ayant tendance à chauffer légèrement davantage.

Une puce Pro dans un iPad ? Pour quoi faire, du coup ?
Les puces Apple Mx, donc M1 et M2 ne gèrent qu’un total de deux écrans, en prenant en compte l’écran interne.
Pour gérer plus d’écrans, il faut une puce Pro, Max ou Ultra, donc M1 Pro, Max ou Ultra, ou M2 Pro, Max ou Ultra.

La question que je me pose est la suivante :
Apple réussira t’elle, dans une puce ayant une consommation et donc un TDP similaire à la puce M2, à augmenter le nombre d’écrans pris en charges ?

En effet, avec un iPad ou un MacBook, la limite est donc d’un écran externe prit en charge, puisqu’il y a l’écran interne à gérer en plus de cet écran externe.

Vous l’aurez compris, l’idée n’est pas d’avoir plus de puissance, mais d’avoir une machine pouvant gérer au moins deux écrans externes.
Le but est de pouvoir se servir de l’iPad comme machine fixe, avec clavier et souris externe, connecté à deux écrans.
On obtiendrai ainsi un setup assez particulier mais, je pense, très sympa à utiliser.

Dans le même temps, peut-être qu’Apple pourrait ajouter un seconds port Thunderbolt. Les MacBook M2 en ont deux, alors pourquoi pas l’iPad, du coup ?

Voilà pour ma petite réflexion du moment.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *