Geek on Web
Un site auto-hébergé

Installer un SSD dans un NAS pour en bénéficier grâce à l’Adaptive Load Balancing

0

Je vous disais il y a deux ans de cela que mettre un SSD dans un NAS était inutile et même nocif pour le SSD.
Depuis, le système des NAS Synology, DSM, sait à priori gérer les SSD correctement et plus particulièrement la fonction TRIM.
Du coup, la question de la nocivité, devrait, toujours à priori, être résolu.
Il faudrait faire des essais sur le long terme, mais vous vous doutez bien que je ne vais pas m’amuser à casser du SSD rien que pour le plaisir, vu leur prix…

Du coup, puisque DSM sait normalement gérer les SSD correctement, on pourrait tout à fait utiliser un SSD (ou plusieurs SSD en RAID) dans un NAS afin de les utiliser avec de l’ALB, le fameux Adaptive Load Balacing dont je vous expliquais sa mise en place il y a de ça quelques semaines.

Pour rappel, l’ALB permet de répartir la charge réseau sur plusieurs cartes réseau.
Ainsi, au lieu de se contenter d’un seul lien gigabit, j’utilise personnellement quatre liens gigabit qui forment donc une seule interface logique afin d’avoir un débit maximal sur le NAS de 4Gb/s supportés au niveau des cartes réseau.

Seulement, un disque dur, ça sature assez vite niveau débit, et c’est donc cet élément qui sera ensuite limitant (dans le cas de mon NAS du moins).

Du coup, remplacer les disques durs par des SSD pouvant encaisser des débits bien plus importants n’est pas une mauvaise idée. Notez au passage que l’on gagnerait aussi en consommation (et c’est important dans le cas d’un serveur allumé 24h/24 7j/7) et qu’il y aurait moins de nuisances sonores. La fragilité est aussi moins importante (moins de risques de pannes, ou de casse, même si un serveur n’est pas déplacé tous les jours).

Pour résumer, les SSD me semblent intéressant, au vu du coût qu’ils représentent pour avoir des grosses quantité de stockage, uniquement dans le cas de l’ALB, ou si vous avez au moins une carte réseau à 10Gb/s (le SATA 3 utilisé sur le plupart des SSD que les NAS peuvent accueillir est limité à 6Gb/s).

Notez aussi que les disques durs offrent actuellement des capacités de stockage plus élevées si on reste dans des prix raisonnables.
En effet, les SSD de 40, 50To ou plus pour le grand public, ce n’est pas pour tout de suite.

Qu’en pensez-vous ?